Quelle assurance pour le covoiturage ?

Le covoiturage désigne un mode de transport innovant qui consiste en l’utilisation commune d’une voiture pour un trajet commun. C’est une pratique à la fois conviviale, écologique et économique. Cependant, sa mise en place requiert une certaine organisation et le respect de quelques règles. Ainsi, il est par exemple indispensable pour les covoitureurs d’être bien assurés, qu’ils soient conducteurs ou passagers. Mais quelle assurance faut-il souscrire ? Voici la réponse.

L’assurance pour le conducteur

Tout comme n’importe quel détenteur d’un véhicule terrestre à moteur, vous devez souscrire au moins une assurance auto au tiers pour faire du covoiturage. Cette garantie responsabilité civile prend en charge les dommages causés à des tiers au cours d’un sinistre. Elle vous permet donc de conduire des passagers (covoitureurs ou autostoppeurs) en toute légalité et en toute sécurité. Mais, elle est incomplète, car elle exclut le conducteur.

A lire aussi : Quel compteur GPS choisir ?

Pour une meilleure couverture, vous devez souscrire une assurance auto tous risques. Cette formule complète comporte les garanties dommages collision, dommages tous accidents et personnelle du conducteur. Elle couvre alors tous les dommages matériels du véhicule ainsi que les préjudices que peuvent subir le conducteur et les tiers.

Entre les deux formules précédentes, il y a l’assurance auto covoiturage intermédiaire. Ce contrat inclut généralement une protection en cas de vol, d’explosion ou d’incendie. Il est idéal pour ceux qui veulent une couverture plus complète que l’assurance au tiers sans dépenser une somme énorme comme dans le cas d’une formule tous risques.

A lire également : Quel VTC choisir en 2022 ?

Par ailleurs, certaines sociétés intermédiaires entre passagers et conducteurs proposent grâce à leurs plateformes des garanties spécifiques. Vous pouvez aussi ajouter des garanties d’assistance qui vous protègeront en cas de problème. Plus vous conduisez, plus vous êtes exposé à divers risques. Il est donc crucial d’avoir une bonne couverture.

L’assurance pour les passagers

En covoiturage, vous n’êtes pas obligé de souscrire une assurance en tant que simple passager. En effet, vous bénéficiez de l’assurance responsabilité civile du conducteur. Néanmoins, avant de vous engager dans le covoiturage, vous devez vérifier si la personne qui vous conduira possède un permis de conduire à jour. Demandez-lui si elle dispose d’une assurance auto covoiturage couvrant correctement les passagers et incluant le prêt de volant. Il est également impératif de vous assurer que le certificat d’assurance auto collé sur le pare-brise du véhicule est en cours de validité.

L’assurance en cas de prêt de volant

Il est possible que sur un long trajet le conducteur soit obligé de laisser le volant à l’un des covoiturés pour se reposer par exemple. On parle de prêt ou partage de volant. Vous n’avez pas besoin d’une assurance spécifique dans ce cas. Mais, vous devez vous assurer que le contrat d’assurance auto covoiturage autorise cette pratique et ne comporte pas de clause de conduite exclusive.