Est-ce que mon fils peut conduire ma voiture ?

Quand vous détenez une voiture, on est assez souvent apte à la prêter gratuitement à un membre de sa famille. Votre propre enfant, par exemple. Généralement, on parle dans ce cas de prêt de volant. Néanmoins, vous devez savoir que le prêt de votre voiture est encadré par votre assurance. Dans cet article, découvrez si vous pouvez prêter votre voiture à votre fils.

Est-ce qu'un parent à le droit de prêter sa voiture à un fils ?

Le propriétaire d'une voiture a le droit de prêter sa voiture à n'importe quel particulier. Quel que soit son profil : un jeune conducteur, son conjoint, un ami ou n'importe quels autres tiers. Cependant, une condition s'impose. Ce dernier doit être titulaire d'un permis de conduire valide. Par conséquent, vos enfants titulaires du permis de conduire peuvent valablement conduire un véhicule assuré en votre nom. Cela, même s'ils ne sont pas désignés comme des conducteurs habituels. Dans un contrat d'assurance de voiture, il existe le conducteur principal, le conducteur secondaire, le conducteur occasionnel et le conducteur autorisé. Toutefois, il est important de notifier que cette pratique n'est pas toujours autorisée par les compagnies d'assurance. Votre contrat avec ces derniers peut prévoir différentes possibilités.

A découvrir également : C'est quoi une assurance au tiers voiture ?

Quelles sont les différentes possibilités de prêt de véhicule ?

Il existe essentiellement 5 catégories de prêts de véhicule qui peuvent être mentionnés dans le contrat. Primo, on distingue le prêt de véhicule sans restriction. Grâce à cette clause, vous pouvez prêter votre véhicule à n'importe quel conducteur du permis de conduire. Aucune majoration de franchise n'est appliquée en cas de sinistre responsable. Secondo, le prêt avec majoration de franchise. Suivant ce dernier, vous pouvez aussi prêter ce véhicule à toute personne de votre choix. Mais, une franchise plus élevée vous sera appliquée en cas d'accident responsable.

Tertio, le prêt avec exclusions des conducteurs novices. Cette clause ne vous permet pas de prêter votre voiture au conducteur débutant. Selon les contrats un conducteur n'est pas considéré comme nocive après 2 ou 3 ans de permis. Quarto, le prêt restreint à la famille. Il interdit le prêt de véhicule à un tiers. À la rigueur, vous pourriez prêter votre voiture à vos ascendants (parents, grands-parents, etc.), à vos descendants (fils, fille, etc.) et à votre conjoint. Enfin, l'interdiction de prêt. Dans cette situation, vous n'avez pas la prérogative de prêter votre véhicule. Généralement, on parle de clause de conduite exclusive.

A lire en complément : Quand passer à une assurance au tiers ?