Serious car mechanic pumping up car wheel in modern service garage

Tout ce que vous devez savoir sur le contrôle technique des véhicules neufs

Le contrôle technique est une visite professionnelle bien encadrée qui permet d’examiner plusieurs composants d’un véhicule. Au terme du contrôle, le prestataire peut détecter des défaillances mineures, des défaillances majeures ou des défaillances critiques. Selon l’urgence, des réparations et une contre-visite seront exigées. Où et quand faut-il faire le contrôle technique d’une nouvelle voiture ? Quelles sont les sanctions encourues en cas de non-respect de la loi ?

Le premier contrôle technique pour une voiture neuve

Dans les six premiers mois, avant le quatrième anniversaire annuel du véhicule neuf, un contrôle technique doit être effectué. On tient compte ici de la date de la première immatriculation pour déterminer le jour d’anniversaire. La plupart du temps, il faut toujours attendre le délai propice pour faire le contrôle. Si vous vous présentez trop tôt, le garagiste pourrait vous reprogrammer ultérieurement. Après ce premier contrôle technique, vous devez effectuer un contrôle technique tous les deux ans en considérant non pas la date d’anniversaire, mais celui du plus récent contrôle technique.

A lire en complément : Comment modifier un permis de conduire ?

L’article R323-22 du Code de la route stipule clairement que : « Les voitures particulières et les camionnettes doivent faire l’objet d’un contrôle technique dans les six mois précédant l’expiration d’un délai de quatre ans à compter de la date de leur première mise en circulation et postérieurement à ce contrôle, d’un contrôle technique périodique, renouvelé tous les deux ans ».  Pour les cas de vente, le contrôle doit être fait 6 mois avant la vente, si le véhicule a plus de quatre ans. Par contre, lorsque ce dernier est vieux de moins de quatre ans, le contrôle technique n’est pas exigé. Toutefois, vous pouvez le faire pour rassurer l’acheteur.

Les centres agréés pour les contrôles techniques

En France, on retrouve environ 6 000 centres agréés par l’État pour les contrôles techniques. Vous les reconnaîtrez grâce à leurs panneaux. Il s’agit d’un cadre carré, portant en son sein un cercle de couleur pratiquement violette. Dans le cercle est écrit « Centre de contrôle technique des véhicules ». Le numéro de l’agrément est écrit en bas. Pour retrouver la liste de tous les centres, rendez-vous sur le site de l’Organisme technique central du contrôle technique des véhicules. Ces centres ne sont aucunement liés aux concessionnaires automobiles. Il ne s’agit pas de garages, sauf dans les cas de dérogation.

A voir aussi : Quelle immatriculation à quelle date ?

Défauts de contrôle technique et sanctions

Lorsque vous ne faites pas le contrôle technique à temps, vous pourrez être sujet à une amende. C’est aussi le cas si vous avez passé le contrôle, sans répondre aux obligations du centre. L’amende est forfaitaire et fixée à 135 €. Il est impératif de payer l’amende à bonne date et d’effectuer le CT (Contrôle technique). En fonction du délai de paiement et de votre conduite, l’amende pourrait être majorée à 750 € ou minorée à 90 €. Quel que soit le cas, vous ne perdez pas de points sur votre permis de conduire.

Dans le pire des cas, votre véhicule est immobilisé. Les forces de l’ordre vous remettront une fiche de circulation provisoire vous donnant le temps de faire la visite. Passé ce délai, vous n’aurez plus l’autorisation de rouler tant que le CT n’est pas réalisé. Il est également possible que le véhicule soit amené à la fourrière. Le but de contrôle technique est de vous permettre de prendre les précautions nécessaires pour votre sécurité et celui des passagers. En ne respectant pas cette obligation, c’est donc votre vie et celui des passagers que vous mettez en jeu. Sans oublier que vous pourriez causer du tort aux autres conducteurs.

Le prix d’un contrôle technique

Les centres sont pratiquement libres de fixer leurs prix. Vous pourriez donc profiter de l’effet de concurrence. Notez toutefois que le premier contrôle et les contrôles qui suivront seront au même prix chez le même prestataire. Le coût ne peut varier selon l’âge de la voiture. Le prix peut être fonction du type de véhicule. On n’applique pas le même tarif pour les utilitaires, les simples véhicules et les 4X4 par exemple. En France, il faut débourser en moyenne 78 € pour un CT. La fourchette de prix est plus comprise entre 45 € et 110 €. Il est également possible de constater des différences selon les villes.