closeup photo of black analog speedometer

Comment corriger un résultat de contrôle antipollution non conforme

Le contrôle antipollution est une procédure qui vise à évaluer le niveau d’émission de gaz polluant des véhicules utilitaires. Ce contrôle a été mis en place par le gouvernement afin de réduire les effets de la pollution. Il est obligatoire pour tous les véhicules de plus de 4 ans et dont la carte grise porte une autre mention que VP (véhicule pour particulier). Pour faire un contrôle, il faut faire intervenir un professionnel. En cas de contrôle non conforme, il est possible de le corriger en suivant les astuces dans cet article.

C’est quoi le contrôle antipollution ?

Le contrôle antipollution est un examen de son, véhicule qui vise à vérifier certains éléments du véhicule. Ce contrôle est réalisé en complément du contrôle technique qui permet de savoir quel est le niveau de gaz émis par un véhicule utilitaire. Lors de l’examen du véhicule, le professionnel se charge de vérifier la conformité des éléments polluants d’un véhicule. Il aura donc à vérifier le gaz d’échappement de la voiture.

A lire aussi : Comment réussir l’achat de votre nouvelle voiture ?

Le contrôle de pollution se fait sur les véhicules de non-particuliers qui ont plus de quatre ans. Après cet âge, ces véhicules devront subir un contrôle chaque 11e ou 12e mois suivant le contrôle précédent.

Comment faire un contrôle antipollution ?

Il n’y a que les professionnels qui peuvent faire un contrôle antipollution. Il faut aussi savoir que ceux-ci doivent nécessairement être agréés afin que le contrôle soit valable. Vous devez donc trouver un centre de contrôle professionnel proche de chez vous qui réalisera l’examen de votre véhicule. Il en existe plusieurs et il faudra effectuer un comparatif afin de profiter du meilleur service au meilleur prix.

A voir aussi : C’est quoi GL ?

black and red engine ba y

Après avoir pris contact avec le centre de contrôle, un professionnel vous sera envoyé. Vous devez lui présenter un certificat d’immatriculation ainsi qu’un procès-verbal original qui vous a été délivré lors du contrôle technique. L’examinateur tiendra compte de plusieurs facteurs de votre véhicule pour établir les résultats de l’examen. Il devra rendre un procès-verbal spécifique et posera un timbre sur la carte grise. Un contrôle antipollution vous coutera entre 30 et 35 € en fonction du type de véhicule que vous possédez.

Que faire en cas de contrôle antipollution non conforme ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’un véhicule trop polluant. Pour cela, vous devez donc réaliser un certain nombre de tâches. Dans un premier temps, vous devez détecter l’origine du problème afin de le corriger. Plusieurs éléments peuvent justifier la pollution de votre véhicule. Il peut s’agir en effet d’un filtre à particule écrasé ou bouché. Dans certains cas, le filtre peut être encrassé en raison d’un excès d’huile qui est brulé.

Aussi, il est probable que le problème vienne d’un mauvais mélange du carburant et de l’air. Cela arrive lorsque les doses des deux éléments ne sont pas correctes. Pour régler ce problème, il faudra vérifier le filtre à air ainsi que la sonde lambda. Si le problème ne se trouve pas au niveau de ces éléments, il doit être au niveau d’une pièce de la ligne d’échappement. Celle-ci doit être sans doute défectueuse.

Le dysfonctionnement du turbo, du catalyseur ou de la vanne EGR peut être à l’origine d’un contrôle antipollution positif. Vous devez pour passer cet examen résoudre le problème à l’origine. Rendez-vous donc auprès d’un mécanicien qui saura réparer votre véhicule. Il faut savoir qu’après un contrôle, le mécanicien peut vous donner une liste des éléments défectueux. Vous pourrez ainsi résoudre facilement le problème.

Que faire pour éviter les contrôles antipollution positifs ?

Pour éviter que votre véhicule ne soit considéré comme trop polluant, il est important d’effectuer un entretien régulier de son véhicule. Vous devez de ce fait l’amener très souvent en révision pour qu’on détecte les problèmes qui sont à l’origine d’une augmentation de fumée et d’actif polluant. Réaliser en conséquence un entretien régulier des filtres, nettoyer fréquemment les injecteurs, réaliser un décalaminage. Avant tout contrôle, il faut effectuer un précontrôle technique pour vous assurer d'être en norme.